Axonlab - Cet appareil, pour nous, c’est le jackpot!
Shop
Portail client
Rechercher

Cet appareil, pour nous, c’est le jackpot!

  • timer  5.5 Minutes à lire
  • 25 novembre 2020
  • Écrit par Axon Lab AG
  • General Practice

Un cabinet de médecine familiale et de garde à propos du Pathfast de Mitsubishi

Notre responsable Sales Account Eunike Wermuth s’est entretenue sur le Pathfast de Mitsubishi avec le Dr Nils Bollinger et Sabrina Marinkovic, du cabinet de médecine familiale et de garde.

Qu’avez-vous pensé quand vous avez découvert le Pathfast installé dans votre laboratoire?

Sabrina Marinkovic, assistante principale : Au début, nous avons eu une grande frayeur. Je me suis dit « Mon Dieu. Qu’est-ce que c’est que cet appareil énorme ? » (rit). Quand on le voit pour la première fois, sa taille inspire le respect et on s’imagine qu’il doit être compliqué à manipuler.

Dr Nils Bollinger, médecin responsable : « Quel engin », ai-je pensé. Il a l’air irréel, mais aussi moderne et cool.

Qu’est-ce que vous appréhendiez avant de mettre le Pathfast en service?

Sabrina Marinkovic : Une collaboratrice avait peur d’abîmer quelque chose dans ce nouvel appareil.

Dr Nils Bollinger : Ce que je craignais le plus, c’était que la connexion ne fonctionne pas, parce que les analyses ne sont pas précisément bon marché. Mais la connexion a parfaitement fonctionné.

Combien de temps a-t-il fallu à l’équipe pour s’habituer au Pathfast?

Sabrina Marinkovic : À vrai dire, c’est allé assez vite. Après la formation, nous nous sommes de nouveau exercés à le manipuler. À présent, tous savent très bien s’en servir. Le plus grand problème a d’ailleurs été celui qui nous a fait le plus honte : la première fois, nous n’avons pas réussi à remettre du papier dans l’imprimante.

Dr Nils Bollinger : L’équipe s’est vraiment très vite habituée au nouvel appareil.

De quoi êtes-vous particulièrement fiers ? Qu’est-ce qui a particulièrement bien fonctionné?

Dr Nils Bollinger : De mon point de vue, c’est assez simple. L’appareil nous permet de réaliser jusqu’à six tests en même temps. Le dosage des troponines et des D-dimères demande vraiment beaucoup de temps et le Pathfast accélère énormément le processus.

Dans quelle mesure le Pathfast vous a aidés à améliorer le flux de travail dans votre cabinet?

Sabrina Marinkovic : Nos patients, mais aussi les médecins, ne doivent plus attendre les résultats aussi longtemps. Et je peux effectuer le contrôle interne pendant que je m’occupe d’un patient. Cela facilite beaucoup notre quotidien et nous fait gagner du temps.

Dr Nils Bollinger : Avec le Pathfast, nous travaillons beaucoup plus rapidement. Car je ne dois plus tenir compte du niveau de charge du laboratoire de proximité, ce qui est entièrement dans l’intérêt du patient.

Quel avantage la troponine ultrasensible vous offre-t-elle?

Dr Nils Bollinger : La troponine ultrasensible nous facilite grandement la tâche, car elle nous permet d’exclure un infarctus rapidement et fiablement. L’appareil que nous avions avant ne pouvait pas afficher les valeurs inférieures à 40. Cela est cependant très aspécifique, car il se peut que le patient soit encore au tout début de la phase d’infarctus.

Avec le Pathfast, nous pouvons mesurer des taux de troponine beaucoup plus bas. Pendant la pandémie de COVID-19 justement, un très grand nombre de patients vient consulter pour des douleurs thoraciques. Comme nous avons désormais plus de capacités pour tester, il nous arrive de faire un test de troponine de plus lorsqu’un patient se plaint de douleurs thoraciques. De cette manière, on risque moins de passer à côté d’un syndrome coronarien et cela permet de rassurer le médecin et le patient.

Nous nous pencherons sur les avantages de l’appareil en termes de pronostic après la pandémie. J’entrevois là d’autres avantages de la troponine ultrasensible.

Pour résumer, on peut dire que le Pathfast nous permet d’améliorer nos pratiques médicales, de traiter davantage de patients et d’utiliser nos propres ressources de manière optimale. Et cela est pour nous très précieux, surtout en cette période de pandémie : nous pouvons travailler plus efficacement et obtenir de meilleurs résultats et des données médicales mieux exploitables.

Comment vous en tirez-vous pour le contrôle interne avec le Pathfast et quel a été le résultat du premier essai interlaboratoire?

Sabrina Marinkovic : Le contrôle interne a toujours été excellent. L’essai interlaboratoire a également donné un bon résultat. Nous pouvons même réaliser le contrôle interne tout en continuant à travailler normalement. Généralement en même temps que le test d’un patient. 

 

Nous remercions vivement le Dr Nils Bollinger et Sabrina Marinkovic pour cet entretien à cœur ouvert et nous leur souhaitons encore de grandes satisfactions avec l’appareil. 

Publications les plus consultées