Axonlab - Contrôle de la température à tempo élevé – Comment les blocs chauffants ont rendu notre vie plus simple
Découvrir nos produits
Portail client
Rechercher

Contrôle de la température à tempo élevé – Comment les blocs chauffants ont rendu notre vie plus simple

  • timer  3 Minutes à lire
  • 17 mai 2021
  • Écrit par Michèle Heidemeyer
  • Life Science

Le temps des éclaboussures provenant des bains-marie semble être presque révolu car les blocs chauffants s'intègrent de plus en plus dans les laboratoires.


En recherche biomédicale, le contrôle de la température des échantillons est une procédure quotidienne. Presque tous les protocoles de tests impliquent au moins une étape où une température précise doit être maintenue. Que ce soit pour une simple digestion enzymatique, une dénaturation de protéines, une hybridation d’acide nucléique ou, plus récemment, une amplification isotherme – beaucoup des méthodes utilisent aujourd'hui des blocs chauffants comme moyen standard de contrôle de la température.

Une méthode meilleure que le bain-marie

Il y a quelques années, nous chauffions toujours nos « soupes d’incubation » au bain-marie. Beaucoup de laboratoires sont maintenant passés aux blocs chauffants pour ce genre de procédures. Dans un premier temps, un bloc chauffant est beaucoup plus hygiénique, contrairement au bain-marie dans lequel beaucoup de processus microbiologiques peuvent se développer dans l’eau sur une longue période de temps, qui, en fonction de la fréquence de nettoyage, peuvent avoir de mauvaises conséquences. Le remplacement de l'eau comme moyen de contrôle de la température présente également des avantages importants. Par exemple, n’importe quelle température souhaitée peut en général être atteinte en quelques minutes. Cela permet aux échantillons d'être chauffés après une phase de préchauffage de 15 minutes. Les blocs chauffants en aluminium peuvent alors être remplacés rapidement et de manière flexible, et même une température encore plus basse peut être facilement configurée. Pouvoir réaliser des ajustements de température aussi rapides à l'aide d'un bain-marie n’était qu’un vœu pieux.

Les blocs thermiques sont universellement interchangeables

Cependant, l'option de remplacer les blocs chauffants en aluminium a d'autres applications au-delà des changements de température rapides. Cette méthode se prête également à d'autres utilisations possibles. Par exemple, il existe déjà des blocs adaptés pour les tubes à centrifuger, les tubes PCR, les plaques de micro titrage, les plaques PCR et les cuvettes.



Régulation de la température précise jusqu’au dixième de degré

En plus des propriétés déjà mentionnées, les blocs chauffants sont un moyen très précis de régulation de la température. Les appareils numériques, par exemple, dévient de moins d’un dixième de degrés lorsque la température cible est de 37°C. Les blocs thermostats de haute qualité offrent également l'option pratique de mesurer rapidement un échantillon de référence à l'aide d'un capteur de température. Cela facilite la réalisation de procédures sensibles à la température telles que la décongélation des cultures ou les analyses de points de fusion.




La dernière tendance en matière de thermo blocs est d'avoir une fonction d'agitation intégrée. Cela signifie que les échantillons peuvent non seulement être chauffés de manière contrôlée, mais également mélangés en même temps dans un bain sec qui agite. En conséquence, l'incubation en bain sec est de plus en plus utilisée, remplaçant de plus en plus le bain-marie.

Publications les plus consultées