Axonlab - En tant qu'apprenti, au front
Découvrir nos produits
Portail client
Rechercher

En tant qu'apprenti, au front

  • timer  6 Minutes à lire
  • 24 novembre 2021
  • Écrit par Raphael Schlömilch
  • Life Science

Préparatifs

Depuis l'inscription au plus grand salon des sciences de la vie de Suisse, ILMAC, j'ai reçu différentes tâches afin que l'équipe MarKom et moi-même puissions nous préparer au salon. L'une d'entre elles consistait à mettre régulièrement à jour la check-list du salon. Une check-list de salon contient toutes les informations relatives au salon, comme par exemple la taille de notre stand, les coûts ou les vendeurs qui souhaitent participer au salon. J'ai commencé par établir la check-list du salon à partir d'un ancien salon ILMAC et j'ai supprimé tout ce dont je n'avais pas besoin cette année. Une check-list de salon bien gérée consiste entre autres à rechercher dans l'entrepôt tous les emplacements des flyers et des brochures que les vendeurs souhaitent emporter au salon et à les inscrire dans la check-list de salon. Une autre tâche consistait à créer des formulaires de prospection à partir de la liste des appareils que le vendeur avait noter dans la check-list du salon. Une fois que les formulaires de prospects étaient corrects, je les imprimais et les apportais à notre logisticien.

 

Arrivée

À 10 heures du matin, ma collègue de travail est venue me chercher à Dättwil pour se rendre avec moi à Bâle, à l'ILMAC. Après 45 minutes de route, nous sommes arrivés sur le site du salon. Nous avons commencé par chercher notre stand, qui était un peu caché parmi les grands stands. Peu de temps après, trois vendeurs sont arrivés à notre stand. Ils nous ont aidés à installer le stand. L'emplacement de notre stand était presque parfait. Nous étions accessibles des quatre côtés et stationnés dans le premier couloir juste après l'entrée. Avec nos nappes jaunes, nous ne pouvions pas passer inaperçus.

Montage

Encore un peu fatigués, nous avons commencé à déballer les palettes qui avaient été livrées entre-temps par notre transporteur. Au début, personne ne savait vraiment par où commencer. Mais nous avons décidé de commencer par déballer les murs Pixlip. Les murs Pixlip sont des tissus avec notre logo imprimé que l'on tire sur un cadre en plastique et que l'on éclaire. À partir de là, le montage a bien avancé. Nous devions mettre en place quatre Pixlips au total. Au début, cette tâche nous a donné un peu de fil à retordre, car aucun des participants n'a jamais monté ces Pixlips. Mais une fois le premier Pixlip monté, nous avons pu assembler les trois autres sans difficulté. Pendant que la responsable de l'équipe MarKom et moi-même mettions en place les autres Pixlips, les vendeurs s'occupaient de la mise en place des appareils. Ils ont pris différents appareils Azure, le Mini-Vac, le CelVivo et d'autres appareils. Lors de l'installation du dernier Pixlip, un problème est apparu : il manquait un tissu Pixlip. Mais le problème s'est vite résolu : heureusement, le matin avant le salon, le responsable des ventes est allé à Dättwil chercher le tissu manquant. À la fin, nous étions un peu pressés par le temps. Les câbles n'étaient pas tous cachés et les nappes jaunes étaient en partie sales. Mais nous avons réussi à maîtriser ce problème en déplaçant les câbles derrière les comptoirs et en retournant les nappes sales. Finalement, nous étions très satisfaits de notre stand.

Mes impressions sur ILMAC

J'ai été très impressionné par les grands stands et la perfection de leur construction. On voyait à peine un câble qui traînait. J'avais l'impression que les constructeurs du salon étaient en train de construire depuis une éternité, alors qu'ils avaient commencé le même jour que nous. Pour le fait que nous n'avions pas organisé un constructeur de stands, nous sommes allés très vite et notre stand était également très beau à la fin. C'était impressionnant de voir tout le temps et l'argent investis dans un salon qui ne dure que quelques jours. Ce qui m'a le plus plu, c'est de rencontrer personnellement nos vendeurs, avec lesquels je n'avais eu jusqu'à présent que des contacts par e-mail. La prochaine fois, je proposerais un service de restauration sur notre stand pour attirer les clients.

Publications les plus consultées